Chercher un film :

Portrait de Alain Cavalier

Alain Cavalier

Né en 1931, Alain Cavalier est élevé dans un milieu très catholique. Il suit des études d'histoire à la Sorbonne et rentre à l'IDHEC. A sa sortie, il devient assistant réalisateur de Louis Malle et réalise son premier court métrage, « Un Américain » en 1958. Il se fait ensuite remarquer avec deux longs métrages aux sujets très politiques (« Le Combat dans l'île » et « L'Insoumis »). L'échec de ces deux films, et une grande déception par rapport à ce qu'il attendait du cinéma, l’amène à réaliser deux films plus classiques (« Mise à sac » et « La Chamade ») puis, à l'issue de ce dernier, de se plonger dans un long silence. Il revient au cinéma avec « Le Plein de super », premier d’une série de films à l'écart des modes et des courants, cherchant son inspiration dans la vie de ses acteurs et dans la sienne. Avec « Thérèse », réalisé en 1986, Cavalier rencontre un grand succès public. Mais comme après « La Chamade », autre réussite commerciale, Cavalier radicalise sa démarche avec « Libera Me » avant d’entamer une nouvelle période de silence. Il revient avec « La Rencontre », film réalisé seul avec sa petite caméra DV, forme de cinéma qu’il continue à explorer depuis. Cavalier est l'exemple quasi unique d'un cinéaste ayant entamé sa carrière dans le cinéma classique pour peu à peu épurer sa mise en scène jusqu'à quitter totalement les circuits traditionnels de production et de création.

  Films chroniqués :