Chercher un film :

La dernière flèche

Affiche de La dernière flèche

Pony Soldier

Réalisé par Sidney Lumet 

Western - États-Unis - 1952

Aucune diffusion prévue à ce jour.
Sidney Lumet a souvent utilisé le cadre des cours de justice dans ses films. Un lieu clos et des personnages antagonistes qui ont pour seule arme le langage : un concept simple et direct qui sied parfaitement à la volonté de Lumet de s’intéresser avant toute autre chose à ses héros, à saisir leurs doutes, à capter leur foi et leurs convictions ébranlées par le système. Lumet se place au plus près des conflits et nous propose une plongée saisissante dans le système judiciaire, qui n’est que le prolongement des tensions de la société américaine. Il a planté sa caméra du côté des jurés (Douze hommes en colère en 1957), des avocats (Verdict en 1982) et accompagne avec Jugez-moi coupable la figure de l’accusé. Sidney Lumet met en scène un authentique cas de justice qui fit la une des journaux américains en 1987 et 1988 : lors de ce procès d’assise, le plus long de l’histoire des tribunaux du pays, un groupe de vingt mafieux du New Jersey comparaissait. L’un d’eux, Jackie DiNorscio, décida de se défendre lui-même et ce sont ses plaidoiries qui donnent naissance au film. DiNorscio est une révélation : irrésistible bateleur, impertinent, insupportable, il possède l’aura et le bagout des meilleurs hommes politiques. Les dialogues sont admirables (certifiés authentiques !), et la mise en scène très discrète de Lumet capte à la perfection les enjeux humains du procès, nous emmène dans les méandres de la cour de justice, nous fait franchir chacune de ses portes. Sidney Lumet installe tranquillement ses personnages, prend son temps pour raconter son histoire tout en parvenant à capter constamment l’attention du spectateur. Renouant avec les grands thèmes de son cinéma, il nous parle de la corruption, des codes sociaux qui pèsent sur les épaules de ses personnages (ici les principes mafieux) et des tentatives de s’en affranchir. Jugez-moi coupable est certes une œuvre mineure au vu de l’admirable filmographie de Lumet, mais c’est un vrai petit plaisir, une histoire magnifiquement construite portée par un Vin Diesel tout juste hallucinant. A déguster entre deux épisodes des Soprano.

Olivier Bitoun



Olivier Bitoun Ronny Chester François-Olivier Lefevre Erick Maurel Antoine Royer Franck Suzanne
4 6

: clAssik : À ne pas rater : À découvrir
: À l'occasion : À vos risques et périls : À fuir

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire

Nom
Appréciation
Commentaire