Chercher un film :

La dernière flèche

Affiche de La dernière flèche

Pony Soldier

Réalisé par Robert Aldrich 

Western - États-Unis - 1952

Aucune diffusion prévue à ce jour.
Ce film est adapté d’un roman écrit par un ex sergent de la police de Los Angeles. Robert Aldrich y insuffle un humour noir, un cynisme qui fait de Bande de flics un film d’une radicalité incroyable dans sa critique de la société américaine des années 70. La violence, la vulgarité, la noirceur du tableau pousse le scénariste Christopher Knopf, excédé, à retirer son nom du générique. Le film est une suite de saynètes (procédé qu’il reprendra notamment dans Deux filles au tapis) qui décrivent le quotidien d’un groupe de policiers. Le monde dans lequel ils évoluent n’est que corruption et violence, portrait sans fard d’une Amérique abandonnée de ses valeurs et de sa morale (si tant est qu’elle ait jamais connue ces absolus !). Les personnages formant ce groupe (groupe impossible comme toujours chez Aldrich) sont absolument abjects par leur racisme, leur vulgarité, leur violence, leur machisme, leur corruption. Mais Aldrich ne fait pas ce film pour condamner ses personnages. Sa grande force est de révéler leur détresse. En effet, ces flics n’ont plus prise sur le monde qu’ils habitent et qu’ils doivent réguler. Cette impuissance s’accompagne d’une solitude poignante, d’une mélancolie dépressive : leur lot, c’est une misère sentimentale, relationnelle et sexuelle complète. Alors le groupe n’est qu’un fantasme. Même s’il leur permet de décharger leur haine et leur frustration sur des plus faibles, au bout du chemin il n’y a que l’individu face à lui-même, il n’y a pas de rédemption chez Aldrich. Sous les dehors d’un film coup de poing (l’ouverture du film se fait sur un vitrail d’église explosant sous le coup d’une main gantée, toujours l’art du prologue d’Aldrich…) dérangeant et incorrect, c’est bien le désespoir de l’individu qu’Aldrich met à nu.

Olivier Bitoun



Olivier Bitoun Ronny Chester François-Olivier Lefevre Erick Maurel Antoine Royer Franck Suzanne
4 6

: clAssik : À ne pas rater : À découvrir
: À l'occasion : À vos risques et périls : À fuir

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire

Nom
Appréciation
Commentaire