Chercher un film :

La dernière flèche

Affiche de La dernière flèche

Pony Soldier

Réalisé par Alfred Hitchcock 

Western - États-Unis - 1952

Aucune diffusion prévue à ce jour.
Alfred Hitchcock, comme souvent (l'homme étant amateur d'histoires vraies dont l'absurde dépasse la fiction), s'inspire d'un fait divers : une Anglaise malade, en voyage à Paris à la fin du XIXème siècle, demande à sa fille d'aller lui chercher des médicaments. Lorsque cette dernière revient au bout de quatre heures, sa mère a disparu et tout le monde dans l'hôtel lui soutient qu'elle y est descendue seule. Elle se rend dans sa chambre mais celle-ci est effectivement vide et en outre complètement changée. En fait, la direction de l'hôtel avait décidé de se débarrasser « discrètement » de la morte car celle-ci aurait succombé à la peste bubonique, maladie plutôt embêtante pour le tourisme... A partir de cette histoire (ou plus exactement d'un roman de gare s'en inspirant), les scénaristes Frank Launder et Sidney Gilliatt écrivent un script devant à l'origine (selon Jacques Lourcelles) être porté à l'écran par Roy William Neill. Mais le projet est abandonné alors que le second unit director, qui doit diriger le tournage en Yougoslavie (où l'intrigue est censée se dérouler), se blesse. Hitchcock accepte, fait unique dans sa carrière, de reprendre le projet en cours en ne manquant pas de le modifier avec les scénaristes et en supprimant tout tournage en extérieur au profit des plateaux qui sont son territoire de metteur en scène. Le cinéaste s'amuse avec ce récit mystérieux tournant autour de la disparition d'une vieille dame dans un train. Iris Henderson (Margaret Lockwood) a beau déclarer qu'elle a partagé son compartiment avec l'affable Miss Froy (délicieuse May Whitty) et qu'elle n'a pu ainsi disparaître, personne ne la croît, les voyageurs partageant le wagon assurant même qu'elle n'est jamais montée dans le train. Seul Gilbert Redman (Michael Redgrave), un beau jeune homme spécialiste en danse folklorique, décide de l'aider dans son enquête. « The Lady Vanishes » est une comédie d'espionnage enlevée et farfelue, Hitchcock se demandera dans ses entretiens avec François Truffaut pourquoi diable les espions n'ont pas utilisé un pigeon voyageur, moyen plus efficace pour parvenir à leur fin que toute cette mise en scène complexe et risquée. Avec « Les 39 marches », ce film marque l'apothéose de son œuvre anglaise, le cinéaste faisant preuve d'une précision et d'une intelligence dans la construction et la mise en scène qui annoncent ses immenses chefs-d'œuvre de la période américaine. Le cinéaste joue brillamment sur les doutes du spectateur, ne cessant de ponctuer son film de scènes d'endormissement, de plongées dans des tunnels, de disparitions soudaines de preuves ou encore de changements d'éclairage sur les personnages (qui passent au détour d'un plan d'amusant à inquiétant). Le doute qui saisit Iris contamine tout le film qui se construit sur le terrain friable de la réalité, et le spectateur a le délicieux sentiment de se promener dans un récit tout en faux-semblants dont les ficelles sont tirées par un réalisateur démiurge et malicieux. « Une femme disparaît » est aussi une critique sévère d'un peuple anglais sourd aux alarmes du monde (nous sommes à la veille de la guerre), qui met plus de passion à commenter un match de cricket ou la longueur d'un hymne que le spectre du nazisme qui menace l'Europe. Plus ironique encore, la plupart des obstacles dressés face à Iris viennent de l'égoïsme et de l'indifférence des voyageurs et non d'un calcul ou d'une mission qui leur serait confiée. Ce mélange entre causticité mordante et humour tendre, entre ambiance cauchemardesque et jeu de piste délicieux et ludique, fait que l'on peut voir et revoir « Une femme disparaît » sans jamais s'en lasser.

Olivier Bitoun



Olivier Bitoun Ronny Chester François-Olivier Lefevre Erick Maurel Antoine Royer Franck Suzanne
4 6

: clAssik : À ne pas rater : À découvrir
: À l'occasion : À vos risques et périls : À fuir

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire

Nom
Appréciation
Commentaire