Chercher un film :

La Clé de verre

Affiche de La Clé de verre

The Glass Key

Réalisé par Stuart Heisler 

Film noir - États-Unis - 1942

Aucune diffusion prévue à ce jour.
Quand la Paramount met en chantier cette deuxième adaptation cinématographique de « La Clé de verre » de Dashiell Hammett (après celle de Frank Tuttle, en 1935, avec George Raft dans le rôle de Beaumont), c’est au départ moins pour mettre en valeur le travail de l’auteur, pourtant récemment popularisé par « Le Faucon Maltais » de John Huston, que pour capitaliser sur la célébrité naissante d’Alan Ladd, et l’alchimie du couple qu’il avait formé avec Veronica Lake l’année précédente dans « Tueur à gages ». L’intrigue du roman de Hammett est d’ailleurs modifiée pour multiplier leurs apparitions – si possible en commun – et les producteurs adaptent également leurs personnages à leurs mythologies propres : sous les traits de Veronica Lake, dans son registre de mystérieuse séductrice, le regard caché par ses cheveux, Janet est ainsi un personnage plus présent et résolument moins fragile que son homologue de littérature, tandis que Ladd compose, avec son charme propre, un Beaumont plus aimable, moins cynique, moins cruel mais aussi moins tourmenté que celui du roman. Enfin, la fin du livre est modifiée de manière à recomposer le couple vedette qui n’aura cessé de se déchirer durant le film, l’ambiguïté des dernières lignes du roman étant totalement évacuée ici. Malgré ces compromis de production, « La Clé de verre » reste par bien des points fidèle à l’esprit éminemment subversif de Hammett, parvenant même à surprendre par son aptitude à contourner les codes de censure pour demeurer une œuvre provocante au sous-texte sexuel souvent appuyé (triolisme, adultère, homosexualité…) : on pense en particulier à la séquence éminemment vicieuse où le fabuleux William Bendix emmène Alan Ladd "dans sa petite chambre "… D’une grande efficacité narrative, le film évoque parfaitement la tension propre au "film noir" et restitue cette sensation inéluctable – qui donne d’ailleurs son titre au roman – expérimentée par l’individu qui sent la clé de verre se briser dans la serrure, et qui réalise que tout retour en arrière est impossible. Il est à noter que « La Clé de verre » sera réadaptée, plus librement (mêlée, en fait, à une autre œuvre de Dashiell Hammett, « La Moisson rouge »), par les frères Coen avec le prodigieux « Miller’s Crossing ».

Antoine Royer


En savoir plus sur "La Clé de verre" sur DVDClassik


Olivier Bitoun Ronny Chester François-Olivier Lefevre Erick Maurel Antoine Royer Franck Suzanne
4 4 3 4

: clAssik : À ne pas rater : À découvrir
: À l'occasion : À vos risques et périls : À fuir

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire

Nom
Appréciation
Commentaire